D’autres employés de Cascades croqueront dans l’été grâce à leur fermier de famille!

Des employés de Cascades participant au programme des paniers biologiques en compagnie de Mireille Therrien des Jardins Naturlutte, lors d'une livraison hebdomadaire.

Tel qu’annoncé dans un précédent billet, Cascades ajoute un second point de chute pour des paniers biologiques. Et c’est à Kingsey Falls! In extremis, deux semaines avant le début de la saison, nous avons convenu un partenariat avec la ferme Les Jardins Naturlutte située à Saint-François-Xavier. Ce sont donc 40 employés des différentes unités de Cascades à Kingsey Falls qui auront le privilège de se prévaloir de la variété de légumes biologiques qu’offre la ferme et sa propriétaire, Johanne Breton.

Un lien privilégié

Ce qui est bien avec ce type d’initiative, en plus de se procurer des aliments frais qui ont été cultivés dans le respect de la nature, c’est le lien de proximité qu’on développe avec les agriculteurs. Avant de commencer la livraison des paniers, Johanne a pris le temps de venir à Kingsey Falls rencontrer ses partenaires, comme elle les appelle, pour se présenter. Elle a exposé les petits détails pratiques du fonctionnement des paniers et ses motivations à faire partie du programme Agriculture soutenue par la communauté (ASC) d’Équiterre. Mathieu Roy, conseiller du réseau ASC d’Équiterre, était aussi présent à cette rencontre. Une phrase simple qu’il a utilisée pour expliquer ce lien de proximité que les participants apprécient du programme : « Quand vous mangerez votre tomate, vous verrez la face à Johanne ». Et c’est vrai!

Fraîchement livrés… dans une glacière en carton recyclé!

Le partenariat, d’une durée de 18 semaines, a débuté le 20 juin et prendra fin le 17 octobre. À chaque semaine, Johanne ou d’autres membres de son équipe se rendent donc à Kingsey Falls pour livrer les paniers. Les participants bénéficient de ce moment de présence pour récupérer leurs produits, livrés dans des glacières en carton recyclé, et pour échanger avec les agriculteurs. Une autre petite attention appréciée par les participants : un courriel est envoyé à chaque semaine qui explique le contenu du panier et qui donne des idées de recettes pour apprêter un légume moins connus (comme le chou-rave et le chou chinois!).

Des légumes traités aux petits oignons

À l’heure où sont écrites ces lignes, quelques livraisons ont déjà eu lieu. Pour Catherine Rouillard, une des participantes à l’initiative, les raisons d’embarquer dans le projet sont nombreuses : « Dans le tourbillon de la société où tout doit être plus vite, plus gros, plus coloré, on ne prend pas le temps de se questionner pour savoir, entre autres, quels produits chimiques peuvent bien se retrouver dans notre assiette. C’est avec le désir de connaître ce que je sers à manger à mes enfants que j’essaie de toujours choisir des aliments sains avec une liste d’ingrédients simples. Les légumes des Jardins Naturlutte sont frais et cultivés avec plein d’amour! C’est vivant et plein de saveurs. Chaque semaine le panier est varié et ça allège la liste d’épicerie ».

Pour ma part, parce que je suis l’une des 40 personnes chanceuses, c’est le sentiment de soutenir à la fois une cause et une entreprise de ma région qui me motive.

Pour tous les bénéfices qu’on peut en retirer, c’est sans hésiter que je suggère de tenter l’expérience et d’avoir, vous aussi, votre fermier de famille. Communiquez avec Équiterre pour trouver la ferme participante la plus près de chez vous!

Vous avez ou vous faites partie du programme ASC et vous avez des expériences à partager? N’hésitez surtout pas à le faire!

Imprimer Imprimer
À propos de l'auteur
Marie-Eve Chapdelaine

Marie-Eve Chapdelaine est spécialiste en développement durable et œuvre au sein de Cascades depuis 2006. Elle s’intéresse particulièrement à la sensibilisation de la population et à l’évolution des comportements face aux enjeux environnementaux et sociaux. De par son rôle chez Cascades et son expertise du sujet, Marie-Eve informe, oriente et accompagne ses collègues afin que l’entreprise maintienne sa position de leader en matière de développement durable. Elle a décroché un premier diplôme universitaire en communication publique à l'Université Laval et poursuit actuellement sa formation à la maîtrise en environnement à l'Université de Sherbrooke. « J'ai toujours eu un grand intérêt pour la cause environnementale, mais aussi pour les enjeux sociaux. Le développement durable permet de suivre les deux milieux à la fois. Que demander de plus que de travailler pour Cascades, une entreprise phare en la matière qui est ouverte à mettre en place une multitude de mesures pour améliorer ses performances et maintenir son leadership. » Enfin, parce qu'elle croit que chaque citoyen a le devoir de faire avancer son milieu de vie, Marie-Eve a aussi à cœur de s’impliquer socialement, ce qui l’amène à siéger à plusieurs conseils d’administration et comités sectoriels.

Articles connexes
1 commentaire
  1. David Neveu at 5:04

    Cette initiative d’avoir un fermier ou une fermière près de chez nous nous fournissant des légumes frais et de qualité est une bonne idée. L’utilisation de la boite thermos de Cascades est aussi une innovation en soi si je me fis aux expériences passées avec des légumes livrés dans des boîtes qui prennaient vite la chaleur. De plus, cette initiative permet de manger sainement tout en diversifiant les légumes qu’on consomme et en nous faisant découvrir des légumes qu’on a pas l’habitude d’acheter à l’épicerie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Connectez-vous en tant que:

Facebook