Arista et Norampac récompensent les jeunes entrepreneurs

Le Concours provincial ARISTA vise à reconnaître, encourager et promouvoir la réussite et l’excellence des jeunes cadres du Québec.

C’est devant plus de 400 personnalités du monde des affaires réunies que la Jeune Chambre de commerce de Montréal (JCCM) a dévoilé, le mercredi 29 mai 2013,  les 7 lauréats de la 36ième édition du Concours provincial ARISTA.

Marc-André Dépin, président et chef de la direction de Norampac, une division de Cascades, était président d’honneur de l’événement. Le Concours provincial ARISTA vise à reconnaître, encourager et promouvoir la réussite et l’excellence des jeunes cadres, professionnels, travailleurs autonomes et entrepreneurs, âgés entre 18 et 40 ans, de toutes les régions du Québec.

Nous sommes fiers de contribuer à la relève entrepreneuriale du Québec de demain! Nous avons participé activement à l’organisation de cet événement en tant que commanditaire, et créé de nombreux éléments de décors tous faits à partir de carton!

Les lauréats de ce concours se démarquent par leur esprit d’innovation, leur persévérance et leur passion. Ces jeunes entrepreneurs représentent le Québec de demain, et il est impressionnant de constater à quel point la relève en affaires dans notre province est engagée! Une des catégories qui nous a particulièrement interpellés lors de ce Concours est celle dédiée aux jeunes leaders du Québec socialement responsables.

Recyc-Matelas

Le gagnant de l’édition 2013 de cette catégorie est monsieur Eric Castro, président et co-propriétaire de Recyc-matelas inc. Dans le domaine de la gestion des déchets depuis dix ans, Eric Castro se démarque en matière de recyclage à travers l’Amérique du Nord et l’Europe. Son entreprise, qui compte aujourd’hui sept usines, se spécialise dans le recyclage de matelas, sommiers et futons usagés. Ces objets encombrants sont démantelé et les matières premières sont récupérées et vendues à diverses entreprises qui leurs donnent une nouvelle vie! Un procédé unique qui offre une réelle alternative à l’enfouissement. Depuis 2007, trois millions de matelas et sommiers usagés ont été recyclés, et ce, uniquement au Canada. C’est avec beaucoup de fierté que monsieur Castro affirme que 95 % des matières qui entrent dans ses usines sont recyclées.

Recyc-matelas est la première entreprise québécoise à réussir à atteindre la rentabilité en faisant le recyclage de matelas. Grâce à des investissements en recherche et développement et à la création d’équipements dédiés uniquement à ce procédé particulier de recyclage, monsieur Castro et son équipe ont développé des partenariats avec plusieurs fabricants et détaillants de matelas, ainsi qu’avec de nombreuses municipalités, hôtels et hôpitaux.

Dès ses débuts, Recyc-Matelas a établi un partenariat avec le détaillant Dormez-vous, qui a mis sur pied un programme de récupération de vieux matelas, évitant ainsi l’enfouissement de plusieurs dizaines de milliers de matelas à chaque année. Monsieur Castro voit encore un immense potentiel de récupération à travers le Québec, le Canada et les États-Unis. Mais malheureusement, toutes les municipalités ne sont pas prêtes à mettre les mêmes efforts pour changer les choses en matière d’environnement. Bien que l’entreprise ait le vent dans les voiles, elle souhaite encore en faire plus. L’idéal selon monsieur Castro serait que des lois régissent l’enfouissement de matelas, puisque ces derniers sont une catastrophe dans les sites d’enfouissement, puisqu’ils prennent beaucoup de place et étant relativement légers par rapport à leur taille, ne coûtent pas cher à enfouir.

De plus, un des objectifs de monsieur Castro est d’arriver à demander le même prix pour le recyclage d’un matelas que ce qu’il en coûte actuellement pour l’envoyer au site d’enfouissement. Si l’on se fie à la croissance de son entreprise jusqu’à présent et à son dynamisme et sa passion quand il parle de ses projets, il y a fort à parier que Recyc-matelas continuera de connaître du succès partout en Amérique du nord!

Imprimer Imprimer
À propos de l'auteur
Geneviève Boyer

Geneviève est coordonnatrice des communications pour Norampac, un groupe corporatif de Cascades. Elle s’est jointe à l’équipe en 2006, près d’un an après avoir complété ses études. Geneviève est diplômée d'un baccalauréat en communications et sciences politiques de l'Université de Montréal, ainsi que d’un DESS en gestion de HEC Montréal. Cette femme aux valeurs humaines a relevé une grande variété de défis depuis : « J'adore faire des communications en entreprise. Cela me permet de toucher à une foule de sujets en lien tant avec les médias que les opérations et les employés, pour ne nommer que ceux-là. J'ai eu l'immense chance, dès le début de ma carrière, d'être accueillie au sein d'une entreprise qui laisse place à la créativité. Cela m'a permis de mettre ma touche personnelle dans des projets, comme celui des vidéos de santé et sécurité au travail (SST) ».

Articles connexes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Connectez-vous en tant que:

Facebook