Les CFER : des écoles au service du développement durable

Le matériel électronique est géré dans 9 établissements CFER au Québec.


Connaissez-vous les Centres de Formation en Entreprise et Récupération (CFER)?  Ces écoles entreprises hors de l’ordinaire possèdent un programme qui contribue de façon importante à la réduction des déchets et dont la démarche mérite d’être soulignée!

Il existe 21 CFER au Québec, dont le premier à été fondé à Victoriaville en 1990. En plus de recevoir une formation académique de base, les jeunes en difficulté à qui s’adresse le programme sont initiés au réemploi et au recyclage de différents matériaux. En fait, c’est toute une entreprise qui est directement intégrée à chaque école!

Les étudiants apprennent à travailler de manière professionnelle tout en contribuant à la réduction de nos matières résiduelles envoyées à l’enfouissement. Les matières traitées vont  des vêtements de travail au mobilier scolaire, en passant par le matériel électronique et les palettes de bois, selon l’école.

Boucler la boucle du recyclage

Le matériel électronique est géré dans neuf établissements CFER. Les pièces de plastique et de métal des composantes sont démantelées par les élèves et par la suite envoyées chez un recycleur. « Au CFER Normand-Maurice de Victoriaville, entre 55 et 80 tonnes de matériel électronique sont reçues chaque année et 99 % du volume est recyclé », affirme Guy Martel,  directeur de l’établissement. Voilà une belle réussite en matière de récupération!

Les caravanes du développement durable

Peut-être avez-vous déjà aperçu une telle caravane sillonner les routes du Québec? À l’occasion, les élèves sortent de l’école pour sensibiliser certains groupes de la population au développement durable. Ces activités permettent aux élèves des CFER de partager leurs connaissances et de développer leur estime personnelle. Même si la plupart des présentations se font dans des écoles primaires et secondaires, il est possible de recevoir une caravane dans des événements ouverts au public. Par exemple, la caravane du développement durable du CFER Normand-Maurice sera présente à la Grande Place des Bois-Francs les 18 et 19 octobre, dans le cadre de la Journée Normand-Maurice.

Les CFER contribuent à améliorer l’accès à une éducation de base convenant aux besoins de tous. Ils favorisent l’insertion de plusieurs personnes sur le marché du travail et permettent de sensibiliser la population sur divers enjeux. En ajoutant à cela le fait que le réemploi et le recyclage sont intégrés à sa mission, il est facile de comprendre que le Réseau des CFER est un grand acteur du développement durable!

Savez-vous s’il existe un CFER dans votre région?

Pour en savoir davantage sur ce réseau, visitez le site de l’organisation ici!

Imprimer Imprimer
À propos de l'auteur
Marie-Eve Chapdelaine

Marie-Eve Chapdelaine est spécialiste en développement durable et œuvre au sein de Cascades depuis 2006. Elle s’intéresse particulièrement à la sensibilisation de la population et à l’évolution des comportements face aux enjeux environnementaux et sociaux. De par son rôle chez Cascades et son expertise du sujet, Marie-Eve informe, oriente et accompagne ses collègues afin que l’entreprise maintienne sa position de leader en matière de développement durable. Elle a décroché un premier diplôme universitaire en communication publique à l'Université Laval et poursuit actuellement sa formation à la maîtrise en environnement à l'Université de Sherbrooke. « J'ai toujours eu un grand intérêt pour la cause environnementale, mais aussi pour les enjeux sociaux. Le développement durable permet de suivre les deux milieux à la fois. Que demander de plus que de travailler pour Cascades, une entreprise phare en la matière qui est ouverte à mettre en place une multitude de mesures pour améliorer ses performances et maintenir son leadership. » Enfin, parce qu'elle croit que chaque citoyen a le devoir de faire avancer son milieu de vie, Marie-Eve a aussi à cœur de s’impliquer socialement, ce qui l’amène à siéger à plusieurs conseils d’administration et comités sectoriels.

Articles connexes
2 commentaires
  1. Sylvie Castonguay at 7:13

    Bonjour madame Chapdelaine,

    Merci pour votre article. Cela est une très belle vitrine pour notre organisation et nos 21 centres à travers le Québec. Si vous désirez écrire de nouveau sur l’un de nos centre ou encore visiter l’un d’eux, je vous encourage à joindre Monsieur Jean-Philippe Gagnon, agent de développement pédagogique pour le Réseau québécois des CFER.
    Au plaisir

    Sylvie Castonguay
    Directrice générale
    Réseau québécois des CFER
    418-407-3380 poste 23

    • Marie-Eve Chapdelaine
      Marie-Eve Chapdelaine Auteur at 6:24

      Merci Mme Castonguay,
      Vos établissements sont une belle réussite et il nous fait plaisir de partager votre concept école/entreprise hors du commun avec notre communauté dans le cadre de la Semaine québécoise de réduction des déchets!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Connectez-vous en tant que:

Facebook