5 questions à l’organisme Festivals et événements verts de l’Estrie

FEVE gère les matières résiduelles et sensibilise les citoyens au développement durable lors d’évènements. Crédit photo : Jocelyn Riendeau

 

Cascades prend plaisir à soutenir des projets novateurs et écoresponsables qui nous tiennent à cœur et nous inspirent. Cette semaine, notre équipe a choisi de mettre en lumière l’organisme Festivals et événements verts de l’Estrie (FEVE). Derrière cet organisme à but non lucratif, il y a surtout des jeunes à qui les défis ne font pas peur!

Vous l’avez peut-être remarquée dans les événements qui ont lieu dans les Cantons-de-l’Est : l’équipe de FEVE gère les matières résiduelles et sensibilise les citoyens au développement durable lors d’évènements. Chapeauté par le Conseil régional de l’environnement de l’Estrie (CREE), l’organisme FEVE a été fondé avec comme mission d’assurer la pérennité de l’équipement légué par la Société hôtesse des Jeux du Canada de 2013.

 

Mais comment gère-t-on les matières résiduelles d’un événement réunissant 10 000 personnes? En mobilisant une brigade verte qui vous donne un coup de main lorsque vous jetez des matières dans la poubelle! Et ça, c’est tout un défi. Pour en savoir plus, notre équipe a posé 5 questions à Catherine Villeneuve, coordonnatrice de FEVE, une jeune écolo engagée qui n’a pas froid aux yeux.

 

Catherine, si tu avais à nous raconter la petite histoire derrière FEVE en 3 lignes maximum, ce serait laquelle?

FEVE est née d’une vision de faire de l’Estrie une région écoresponsable. Ce n’est pas par hasard que la Société hôtesse des Jeux d’été du Canada — Sherbrooke 2013 a organisé les Jeux les plus durables de l’histoire! Comme l’organisation avait développé une expertise en matière d’écoresponsabilité événementielle, ce savoir-faire devait rester bien vivant dans la région. FEVE a donc pris le relais à l’équipe verte des Jeux du Canada pour poursuivre sa mission à travers les Cantons-de-l’Est.

L’organisme FEVE est né de la volonté des Jeux du Canada d’être plus « verts ». Quelles ont été, selon toi, les retombées les plus inspirantes de ces Jeux écoresponsables?

D’abord, le travail remarquable de la Société hôtesse dans la planification et l’organisation de Jeux durables, complété par le travail de l’équipe verte sur le terrain. Tous ces efforts ont permis la mise en valeur de plus de 80 % des matières résiduelles générées lors des Jeux. C’est un résultat impressionnant pour un événement d’une telle envergure! Le plus inspirant pour moi, c’est le nombre de personnes mobilisées pour porter le dossard vert lors des Jeux. C’est plus de 300 bénévoles qui ont été formés pour faire une meilleure gestion des matières résiduelles.

Et avec la naissance de FEVE en 2014, je peux dire que c’est 160 personnes qui s’ajoutent à ce nombre. C’est une des choses qui me rend le plus fière dans mon travail : voir à quel point les bénévoles sont encore plus sensibilisés à l’importance d’une gestion responsable des matières résiduelles après avoir passé du temps avec FEVE lors d’un événement.

Crédit photo : Festivals et événements verts de l’Estrie

Vous offrez divers services aux organisateurs d’événements, aux entreprises et aux organismes. De quel événement êtes-vous le plus fier?

Le Festival des traditions du monde est un des événements avec lesquels nous sommes fiers de collaborer. Avec les années, ils ont réalisé une belle démarche écoresponsable et ils continuent de vouloir s’améliorer. Les bénévoles et les organisateurs sont bien sensibilisés, et nous avons une belle collaboration avec eux sur le terrain. De plus, l’équipe verte est très bien reçue par le public de cet événement. En 2014, nous sommes fiers d’y avoir observé une importante amélioration du taux de mise en valeur des matières résiduelles, grâce au travail des organisateurs et de FEVE.

Les jeunes qui font partie de la brigade verte lors d’événements doivent avoir des histoires comiques. Racontez-nous la plus drôle (et celle qui se dit, aussi).

Quand on gère les matières résiduelles dans un événement, on a droit à toute sorte de réactions de la part du public, on a donc souvent des histoires à raconter! Aussi, on trouve toujours des objets surprises, comme des parapluies, des mitaines, des bottes, etc. Certains bénévoles ont eu beaucoup de plaisir à jouer avec des fusils à bulles trouvés dans les déchets! Nous avons aussi inventé le « hockey-tri » avec des bacs de poubelles à l’horizontale à titre de buts, les déchets à trier à titre de rondelles et des bâtons de hockey. Nous avons aussi une épreuve très populaire : le concours du plus beau lancer du sac de poubelle dans le conteneur. Il y a beaucoup de plaisir à avoir avec l’équipe verte!

As-tu une confession écolo à nous dire? Comme personne n’est parfait, en quoi aimerais-tu améliorer tes habitudes quotidiennes en termes de réduction des matières résiduelles? On jase, là.

Comme le déchet le plus facile à gérer est celui qu’on ne produit pas, j’essaie de l’appliquer le plus possible dans mon quotidien. Mais c’est tout un défi et ça demande un certain niveau d’organisation. Le midi, il m’arrive souvent (une à deux fois par semaine) de m’acheter un lunch qui est vendu dans un emballage à usage unique. J’aimerais réduire cette fréquence et toujours m’apporter des lunchs de la maison, ce serait aussi bénéfique pour mon portefeuille!

 –

Imprimer Imprimer
À propos de l'auteur
Florence Côté-Fortin

Florence est conseillère en communication chez Cascades depuis 2014. Elle a obtenu un baccalauréat en communication, rédaction et multimédia - Profil coopératif de l’Université de Sherbrooke. Curieuse de nature, ses tâches de conseillère en communication l’amène à en apprendre tous les jours sur divers sujets. « J’aime partager avec des Cascadeurs qui œuvrent dans des domaines complètement différents du mien. Je crois que cette qualité est nécessaire lorsqu’on travaille dans des domaines reliés aux communications. Je suis fière de travailler pour une entreprise responsable, humaine et transparente. Cascades possède une couleur bien a elle, c’est, à mon avis, un fleuron au Québec. »

Articles connexes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Connectez-vous en tant que:

Facebook