Innovation : un projet de bioraffinage à Norampac – Cabano

Ce projet de bioraffinage à Norampac– Cabano est une première canadienne dans le secteur de l’industrie forestière. Crédit photo : Norampac

 

Cascades a annoncé, le 10 avril 2015, un investissement de 26 M $ dans une nouvelle technologie à son usine de Norampac – Cabano. Le nouveau procédé permettra d’extraire les hémicelluloses des copeaux de bois, un sucre cellulosique qui constitue un produit au fort potentiel de valeur ajoutée, en utilisant un procédé d’extraction innovateur. De plus, il s’agit d’une première canadienne!

Ce projet constitue un avancement important pour le développement du bioraffinage au Canada. Les produits chimiques, qui autrement devraient être achetés, expédiés et mis au rebut de manière responsable, seront remplacés par ce nouveau procédé afin d’extraire les hémicelluloses des copeaux de bois de feuillus. Ce dernier permettra également de réduire la consommation d’énergie de l’usine, améliorant ainsi la position compétitive de l’usine de Cabano. En réduisant son empreinte écologique, cette dernière offrira des produits encore plus respectueux de l’environnement à ses clients.

Crédit photo : Norampac

Polymères naturels que l’on trouve dans les parois cellulaires des végétaux, les hémicelluloses offrent de multiples possibilités allant de la production d’énergie, à celle de biocarburants, tels que l’éthanol, ainsi qu’à la production de produits à valeur ajoutée à base de sucre naturel.

Le nouveau procédé permettra d’améliorer l’efficacité et la compétitivité de la production actuelle de papier cannelure à l’usine de Cabano et, par le fait même, de sécuriser les emplois existants. L’investissement devrait rendre l’usine plus concurrentielle et représentera la première étape d’un plan qui vise à augmenter la capacité de l’usine d’ici quelques années.

Encore une fois, Cascades se démarque par sa volonté de développer des procédés écologiques!

 

Imprimer Imprimer
À propos de l'auteur
Geneviève Boyer

Geneviève est coordonnatrice des communications pour Norampac, un groupe corporatif de Cascades. Elle s’est jointe à l’équipe en 2006, près d’un an après avoir complété ses études. Geneviève est diplômée d'un baccalauréat en communications et sciences politiques de l'Université de Montréal, ainsi que d’un DESS en gestion de HEC Montréal. Cette femme aux valeurs humaines a relevé une grande variété de défis depuis : « J'adore faire des communications en entreprise. Cela me permet de toucher à une foule de sujets en lien tant avec les médias que les opérations et les employés, pour ne nommer que ceux-là. J'ai eu l'immense chance, dès le début de ma carrière, d'être accueillie au sein d'une entreprise qui laisse place à la créativité. Cela m'a permis de mettre ma touche personnelle dans des projets, comme celui des vidéos de santé et sécurité au travail (SST) ».

Articles connexes
2 commentaires
  1. Jocelyn Gagnière at 1:54

    Bravo! Cascades je suis vraiment fier de vos inovations écologiques.
    Si toutes les entreprises mettaient l’épaule à la roue on transmettraient une belle héritage à nos enfants.
    Un Cascadeur a la retraite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Connectez-vous en tant que:

Facebook