Le Centre de Formation en Entreprise et Récupération (CFER), ça vous dit quelque chose?

Formation et récupération, un duo gagnant! Crédit photos : CFER Acton Vale

 

Les CFER ont été fondés en 1990 grâce à la détermination de M. Normand Maurice. Ces écoles ont pour mandat de permettre à des jeunes d’obtenir une formation et une connaissance dans le domaine de la récupération et du recyclage en plus d’acquérir des connaissances de base en mathématiques, en français et dans divers domaines.

Issus d’un parcours non traditionnel, ces jeunes peuvent trouver, au sein de ces établissements, une aide et un soutien particuliers. En effet, il s’agit de faire une visite du CFER de Victoriaville pour remarquer l’implication et la détermination de l’équipe d’enseignement.

Depuis trois ans, je me suis engagé personnellement à soutenir un groupe d’élèves au CFER d’Acton Vale.  Pourquoi? Parce que je crois fermement en la capacité de ces jeunes à réussir leur vie malgré les embûches et parce que je trouve qu’il est normal de redonner un peu de ce que l’on a reçu.

Crédit photos : CFER Acton Vale

Ils m’apprennent d’ailleurs beaucoup et ils m’apportent beaucoup plus que ce que je peux leur apporter. Le fait de voir ces jeunes s’engager totalement dans la réussite de leurs projets est en soi une immense récompense.

Bien sûr, ce ne sont pas des anges, ils ont leur caractère et certains ont des comportements qui ne sont pas toujours exemplaires (!).  Mais quand vous réussissez à établir un lien de confiance avec ces jeunes, ils montrent une intelligence et un courage que bien des adultes n’auront même jamais de leur vie. Les obstacles qu’ils ont rencontrés depuis leur enfance en font peut-être des personnes plus instables émotionnellement, mais ils ont acquis une profondeur et une lucidité qui ne demande qu’à éclore.

Depuis plusieurs années, Cascades contribue à l’essor de ces écoles. Dans l’optique de leur prouver que la réussite ne se limite pas à la quantité de diplômes ou à la chance d’être bien né, j’ai demandé à M. Alain Lemaire de venir leur parler de sa propre expérience.  M. Lemaire s’est prêté au jeu et est venu les rencontrer.  Cette visite a été extrêmement bien reçue par les jeunes (et aussi par les professeurs!) qui ont appris que l’adversité peut être source de grandes choses et que la détermination est une arme redoutable.

Crédit photo : CFER Acton Vale

M. Lemaire a livré un discours incroyable de motivation et de soutien ce qui, pour ces jeunes, a été d’une grande efficacité.  Je tenais à le remercier d’avoir accepté cette invitation qui, j’en suis certain, a su toucher une corde très sensible chez ces jeunes.  Merci beaucoup!

Je tiens aussi à remercier ces gens qui soutiennent les jeunes tous les jours, dans les moments de joie comme dans les crises, dans les marasmes émotionnels comme dans les questionnements sur l’avenir.  Merci donc à Stéphanie, Caroline, Véronique, Jasmine, Dominic et tous les autres. Merci de m’accepter si généreusement et de me faire une place parmi vous.

Imprimer Imprimer
À propos de l'auteur
Patrice Clerc

Patrice œuvre au sein de Cascades depuis 2003. Il a fait ses débuts dans l’entreprise comme chargé de projet pour le développement des marchés et des produits dans la division Cascades Groupe Produits Spécialisés pour ensuite agir comme directeur du développement de cette division. En 2007, il joint l’équipe de Cascades Récupération en tant que directeur approvisionnements et services, puis comme directeur du développement des affaires et des comptes. Patrice est connu pour sa grande détermination. Sa phrase fétiche est : « si c’est impossible, ça m’intéresse ». Très impliqué dans la gestion des matières résiduelles au Québec, il siège sur divers comités et est invité régulièrement comme conférencier lors d’événements relatifs à l’avenir de la récupération. Comme il le dit lui-même : « À quoi ça sert de connaître des choses si elles ne sont pas transmises ». Impliqué depuis 3 ans auprès du CFER d’Acton Vale, il partage sa passion de la récupération et du recyclage avec des jeunes de 14 à 18 ans. Il anime également des ateliers de « team building » en entreprise afin de donner aux gens les outils pour se définir en tant qu’humain. Il organise des randonnées en montagnes lors desquelles il donne des ateliers… tout en gravissant des sommets! « C’est l’effort et l’honnêteté de ce que l’on est qui font de nous des êtres créatifs ».

Articles connexes
1 commentaire
  1. Frédéric Arteau at 1:01

    J’endosse à 100% la mission des CFER. C’est remarquable ce que les professeurs réussissent à transmettre à ces jeunes qui n’ont pas la vie facile.
    Mon entreprise Arteau Récupération Ltée travaille depuis janvier 2015 avec le CFER de Beauport et depuis avril 2015 avec le CFER de Charny. Nous espérons que notre implication permettra à ces jeunes de prendre leurs places dans la société.
    Les employés et moi sommes fier de cette collaboration!
    Bravo aux professeurs et intervenants!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Connectez-vous en tant que:

Facebook