Articles difficiles à recycler : les bouchons de liège et les ampoules

bouchon_liège_recyclage

 

Les bouchons de liège

Les bouchons de liège, bien qu’ils ne trouvent pas leur place dans le bac de récupération, sont 100 % recyclables par l’industrie. Leurs fibres complètement naturelles seront réutilisées, soit pour de l’isolant, soit pour des objets décoratifs.

 

Pourquoi les recycler?

Se retrouvant majoritairement en France, en Espagne ou au Portugal, les plantations d’arbres dont l’écorce fournit le liège, les subéraies, créent des écosystèmes particuliers qui abritent des animaux et des végétaux rares, en plus de contribuer au ralentissement de la désertification.

L’équilibre entre la commercialisation du liège et la préservation des subéraies permet d’assurer un développement durable de cet écosystème, le recyclage y contribuant grandement. Cela a également l’avantage d’éviter la libération du CO2 emprisonné dans le liège encore sur l’écorce.

 

Comment les recycler?

Pour les recycler adéquatement, il faut se rendre à un point de collecte. Les responsables de ce dernier s’occupent ensuite d’envoyer les bouchons à une entreprise qui les réutilisera lors de la fabrication de produits divers.

 

Voici quelques endroits :

Vous pouvez également vous informer auprès de restaurants et de magasins spécialisés près de chez-vous, certains le font.

De plus, ne vous gênez pas pour utiliser les bouchons de liège lors de projets créatifs! De nombreuses idées originales vous sont proposées sur des applications comme Pinterest.

 

ampoule_fluocompacteLes lampes fluocompactes et les tubes fluorescents

Au Québec, le recyclage des lampes fluocompactes et des tubes fluorescents est régi par le programme à but non lucratif, RecycFluo. Pour couvrir les frais associés au processus de récupération, le programme ajoute un léger supplément au prix de vente de toutes les ampoules répondant à ses critères. Ainsi, lorsqu’un consommateur achète des produits pour usage résidentiel, il peut s’attendre à payer entre 20 et 50 ¢ de plus par unité.

 

Pourquoi les recycler?

Les lampes fluocompactes et les tubes fluorescents utilisent le mercure pour produire de la lumière, un atome ayant des effets nocifs sur l’environnement. En recyclant, on s’assure donc que le mercure ne se retrouve pas dans la nature et que des matières recyclables ne finissent pas au site d’enfouissement. En effet, en confiant ces produits au programme RecycFluo, 98 % des matières utilisées seront recyclées!

Bien que l’utilisation du mercure puisse sembler alarmante, sachez que les lampes fluocompactes et les tubes fluorescents restent une option beaucoup plus écologique que les ampoules à incandescence. Elles consomment en moyenne 75 % moins d’électricité et dure 10 fois plus longtemps.

 

Comment les recycler?

Il existe plus de 400 points de dépôt enregistrés au Québec où vous pouvez apporter vos ampoules. Trouvez le plus près de chez vous en cliquant ici.

 

Saviez-vous que?

Les bouchons en liège représentent également la solution la plus écologique pour bouchonner les bouteilles de vin : c’est du moins ce qu’a conclu le cabinet Price Waterhouse Coopers après avoir analysé les cycles de vie des bouchons de liège, de plastique et d’aluminium. Les émissions de CO2 engendrées par un bouchon d’aluminium sont 24 fois supérieures à celles faites par le bouchon de liège; celles du bouchon de plastique, 10 fois supérieures.

Cet énorme écart est principalement dû au fait qu’un arbre à liège peut subir l’écorçage, procédé par lequel le liège est récolté, jusqu’à 16 fois au cours de sa vie.

En savoir plus sur le sujet…

 

Imprimer Imprimer
À propos de l'auteur
Sara Boissonneault

Sara est stagiaire au service des communications de Cascades pour l’automne 2015. Dynamique et engagée, elle poursuit des études à l’Université de Sherbrooke au baccalauréat en communication marketing, profil coopératif, en plus de compléter un certificat en développement durable avec l’Université Laval. Son intérêt pour cette discipline et le caractère innovateur de l’entreprise l’ont poussée à revendiquer ce poste. « Cascades véhicule des valeurs formidables qui me rejoignent et me stimulent. Au fil des mandats originaux que me confie l’équipe, je développe de nouvelles compétences ou aptitudes : ma fierté d’être une Cascadeuse n’en est que renforcée. »

Articles connexes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Connectez-vous en tant que:

Facebook