Les super défis de la récupération au quotidien

PAT_MIK_1200x900_FR2

 

Qui de nos jours n’a jamais vu un bac à récupération? Pas grand monde en fait! Cet instrument est devenu une part de notre quotidien, comme la poubelle, les micro-ondes ou le « chialage » contre la température! Bien entendu, comme il s’intègre dans notre vie, nous avons tendance, à ne plus le voir comme un outil, mais comme une corvée hebdomadaire pour le placer au chemin. Le camion vient le vider, et ensuite, eh bien… rien. Savons-nous ce qu’il advient des matériaux que l’on a scrupuleusement placés dans ce bac? Pouvons-nous même imaginer le chemin que cette matière va emprunter?

Combien d’entre nous savent effectivement ce qu’il advient de ces matières si amoureusement déviées de la poubelle? Bien malin qui pourrait dire en quoi ces produits reviendront sur les tablettes des épiceries et sous quelle forme!

Avons-nous conscience que les rapports du dernier trimestre déposés dans le bac au bureau seront de retour chez vous sous la forme d’un petit rouleau de papier blanc dont l’absence dans les toilettes provoque immanquablement un affrontement familial quant aux responsabilités de chacun?

Savons-nous que la bouteille de vin dominicale (ou journalière, selon vos goûts) retrouvera une seconde vie comme ingrédient pour refaire les routes? (Ce qui est quand même ironique si l’on considère que la route et l’alcool sont incompatibles… mais c’est une remarque personnelle!).

L’initiative Super! Ils récupèrent! se veut une pépinière d’idées et de renseignements sur le monde fabuleux de la récupération. En tant que porte-parole, en tant que super héros (ben oui, on pense même faire un film qui s’intitulerait : BAC MAN) je me propose de vous initier à ce monde, à répondre à vos questions, à m’extasier devant vos idées et à tout faire pour que cet univers vous soit familier.

Il n’existe pas de mauvaises idées en ce monde et toutes les suggestions sont de la créativité en puissance. Il n’existe pas de questions inutiles autant que de réponses simples. Mais il existe par contre une force qui peut changer beaucoup de choses dans notre perception de la récupération : la force du nombre. Ensemble, c’est toujours mieux que tout seul. À une époque où chacun considère sa limite de terrain comme la limite des terres connues, il serait vraiment magnifique que nous puissions échanger comme de simples citoyens du monde. Laissons les grands débats aux grands rhéteurs et parlons simplement de ce que nous vivons tous au quotidien : la vie de tous les jours…

 

Super Pat

 

Imprimer Imprimer
À propos de l'auteur
Patrice Clerc

Patrice œuvre au sein de Cascades depuis 2003. Il a fait ses débuts dans l’entreprise comme chargé de projet pour le développement des marchés et des produits dans la division Cascades Groupe Produits Spécialisés pour ensuite agir comme directeur du développement de cette division. En 2007, il joint l’équipe de Cascades Récupération en tant que directeur approvisionnements et services, puis comme directeur du développement des affaires et des comptes. Patrice est connu pour sa grande détermination. Sa phrase fétiche est : « si c’est impossible, ça m’intéresse ». Très impliqué dans la gestion des matières résiduelles au Québec, il siège sur divers comités et est invité régulièrement comme conférencier lors d’événements relatifs à l’avenir de la récupération. Comme il le dit lui-même : « À quoi ça sert de connaître des choses si elles ne sont pas transmises ». Impliqué depuis 3 ans auprès du CFER d’Acton Vale, il partage sa passion de la récupération et du recyclage avec des jeunes de 14 à 18 ans. Il anime également des ateliers de « team building » en entreprise afin de donner aux gens les outils pour se définir en tant qu’humain. Il organise des randonnées en montagnes lors desquelles il donne des ateliers… tout en gravissant des sommets! « C’est l’effort et l’honnêteté de ce que l’on est qui font de nous des êtres créatifs ».

Articles connexes
2 commentaires
  1. David Neveu at 8:56

    Bonjour Super Pat,
    En passant, j’adore votre nouvelle initiative #superilsrecuperent. Une belle façon de valoriser ceux qui font des efforts et d’inciter ceux qui n’en font pas encore à emboîter le pas.
    Je m’intéresse à la façon dont nous gérons nos matières résiduelles et j’ai bien hâte de lire vos prochains blogues sur le sujet.
    Bravo pour cette belle idée de Cascades.

    • Super Pat at 7:58

      Merci beaucoup David!
      Nous essayons d’une certaine manière de vulgariser au mieux de façon à ce que la récupération soit accessible! ce n’est pas si difficile en fait, suffit juste de croire que les petits gestes font les grandes causes… un peu comme l’effet papillon!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Connectez-vous en tant que:

Facebook