Articles difficiles à recycler : Les appareils électroniques

 

Vous souhaitez vous débarrasser de votre immense écran cathodique, de votre précieux lecteur VHS ou du lecteur mp3 que vous trimballez depuis l’université? Ou encore, vous êtes victime de l’obsolescence programmée du téléphone cellulaire que vous avez depuis à peine deux ans? Pensez au réemploi ou au recyclage!

 

Pourquoi faut-il les recycler?

Il faut éviter de jeter tout matériel électronique, car leur composition en métaux lourds (or, cuivre) et autres produits chimiques, tels que le plomb, le mercure et l’arsenic les rendent dangereux pour la gestion des déchets et les sites d’enfouissement. Les appareils comportent aussi du plastique et du verre qui pourraient être utiles pour la fabrication de nouveaux produits. Il est possible de recycler ces bombes à retardement de façon sécuritaire et durable. Mais avant toute chose, demandez-vous si votre appareil est encore fonctionnel. Si c’est le cas, offrez-le à une connaissance ou à une œuvre de charité.

 

articles_difficiles_a_recycler_electronique_3

Source : pixabay.com

Où les recycler?

L’ARPE – Québec, Association pour le recyclage des produits électroniques, possède des points de dépôt un peu partout au Québec, où il est possible d’aller porter gratuitement son matériel électronique. S’il n’y a pas de centre dans vos alentours, certains détaillants proposent des points de dépôt en magasin. Malgré que la majorité des détaillants participants acceptent tous les produits, incluant ceux qu’ils ne vendent pas, le dépôt à ces endroits peut parfois s’avérer restreint notamment en raison de l’espace disponible, il faut voir les restrictions avec les détaillants concernés. L’ARPE ne fait pas de collecte, sauf quelques collectes spéciales répertoriées sur son site Internet.

Grâce au moteur de recherche disponible sur le site Internet de l’ARPE, vous pouvez dénicher le centre le plus près de chez vous. Consultez la lise des points de dépôt.

 

 

Et ensuite?

Une fois que vos appareils électroniques sont pris en charge, ils sont envoyés dans des centres de recyclage spécialisés où ils sont démantelés pour trier les diverses composantes, qui elles sont ensuite gérées dans un objectif de respect de l’environnement et de sécurité. Le plastique et le verre sont envoyés dans d’autres centres afin d’être réutilisés et de réintégrer la chaîne de production.

La vidéo de l’ARPE explique visuellement le processus : http://recyclermeselectroniques.ca/qc/quoi-faire/quarrive-t-il-ensuite/.

 

Imprimer Imprimer
À propos de l'auteur
Maude Sévigny

Maude occupe le poste de conseillère en communications chez Cascades à Kingsey Falls depuis août 2015. Diplômée du baccalauréat en communications de l’Université Sherbrooke, elle achève présentement sa maîtrise dans le même domaine. Venant d’un petit patelin, elle comprend l’importance de l’implication dans la communauté. Animée par l’environnement, la vulgarisation scientifique et les innovations, elle occupe un poste qui correspond aux défis qu’elle recherche. « Travailler chez Cascades est pour moi tout naturel : en plus de coller à mes valeurs, le milieu pétille d’opportunités motivantes! »

Articles connexes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Connectez-vous en tant que:

Facebook