Cascadeur en vedette : Régis Arsenault, directeur d’usine

Cascadeur_vedette_regis_enfants_

Crédit photos : Régis Arsenault

 

Cascades c’est près de 11 000 femmes et hommes travaillant dans plus de 90 unités d’exploitation situées en Amérique du Nord et en Europe. Parmi tous ces Cascadeurs, on trouve des gens aux personnalités et aux profils tous plus différents les uns que les autres : des mères de famille, des jeunes professionnels, des sportifs, etc. Ce mois-ci, notre équipe a choisi de mettre en lumière Régis Arsenault, directeur d’usine chez Cascades Groupe Tissu — Lachute.

 

Quel est ton parcours professionnel? Parle-nous un peu de toi!

Je suis originaire du fin fond de la Gaspésie. J’ai fait mon baccalauréat en génie chimique à l’Université de Sherbrooke, où j’ai gradué il y a de cela une quinzaine d’année. J’ai débuté ma carrière dans la grande famille Cascades comme ingénieur de procédés au Centre de Recherche et Développement à Kingsey Falls. C’est la plus belle pépinière de Cascades, où en peu de temps, tu apprends énormément et où tu as la chance de travailler sur des projets dans plusieurs usines. Il y a dix ans, j’ai accepté l’offre de l’une d’entre elles au poste de directeur de production de la machine à papier chez Cascades Groupe Tissu — Lachute. Je suis toujours membre de cette belle gang, mais j’occupe maintenant le poste de directeur d’usine depuis les 6 dernières années.


À quel âge es-tu devenu directeur d’usine?

J’avais 32 ans lorsque que j’ai accepté le poste. Ça peut paraître jeune, mais j’ai la chance d’avoir une équipe hyper expérimentée et des employés vraiment dévoués à Lachute.

 

En quoi consiste une journée type dans la vie d’un directeur d’usine?

En une phrase : Coordonner les activités de l’usine et m’assurer que chacun a les outils nécessaires pour que nous atteignions nos objectifs et ceux de Cascades.

C’est un genre de chef d’orchestre / psychologue à ses heures. En d’autres termes, certains diront que ça ne fait pas grand-chose dans une journée! 🙂

C’est un emploi très varié où chaque journée est différente et stimulante. En général, une journée type se résume à suivre la production, faire des réunions de suivi sur différents projets et plans d’actions. À essayer de passer du temps sur le plancher et à répondre aux demandes des équipes corporatives (marketing, ventes, service à la clientèle, direction).

 

Complète la phrase suivante :

Être Cascadeur pour moi c’est… Être humain. C’est travailler fort, ne pas se prendre au sérieux et avoir beaucoup de plaisir en travaillant….

 

Quel est l’objet le plus étrange que nous pourrions retrouver dans ton bureau?

Si on fait abstraction des dessins et du porte-crayons un peu bizarres mais trop mignons fabriqués par mes filles, je dirais un bouchon de bouteille de champagne. C’est celui de la bouteille qu’on a ouverte lors de la réussite de l’implantation SAP à l’usine de Lachute. On était la première usine à être implantée et je suis très fier de ma gang!

 

Cascadeur_vedette_Lea_Regis_ski_

Crédit photos : Régis Arsenault

 

Ta passion?

Mes 3 enfants, voilà ma plus grande passion. J’essaie de passer le plus de temps possible avec eux, même si j’ai l’impression de ne pas réussir. Dans la vie en général, je suis passionné de beaucoup de choses, surtout de plein air. Je suis un passionné de chasse à l’arc, que je pratique chaque automne avec mon père. Je fais du vélo de route et participe au Tour CIBC Charles-Bruneau. Je pratique le télémark avec mes filles, un genre de ski alpin pour les « trippeux de plein air ». J’ai vraiment un faible pour le golf. J’aimerais le pratiquer plus souvent. J’ai toutefois la chance de m’offrir une semaine « entre gars » chaque automne pour rattrapper les journées manquées au Québec. Vous aurez remarqué que j’ai la chance d’avoir une conjointe compréhensive, qui me laisse vivre mes passions. 🙂

 

Comme nos Cascadeurs ont pour la plupart la fibre écologique, mais qu’il n’y a personne de parfait… Quelle serait ta confession environnementale?

Le compostage…. avec les enfants, je réalise qu’on jette un peu trop de nourriture que je ne composte pas présentement.

 

Tout comme Régis, vous aimeriez faire partie de la grande famille Cascades? Consultez la liste de nos offres d’emplois et postulez dès maintenant!

 

Imprimer Imprimer
À propos de l'auteur
Anne-Marie Gingras

Anne-Marie est conseillère en communication chez Cascades depuis 2011 et maintenant gestionnaire de communauté. Elle a obtenu un baccalauréat en communication publique de l'Université Laval ainsi qu'un certificat en marketing de l'Université de Trois-Rivières. Ses tâches de gestionnaire de communauté l’amènent constamment à partager auprès du grand public les innovations de l’entreprise et l’implication de celle-ci dans les collectivités où elle est établie. « Je suis très heureuse d’avoir la chance de travailler pour une entreprise responsable, humaine et transparente. C’est une grande source de fierté! Les médias sociaux nous permettent maintenant d’interagir avec la population et c’est un contact privilégié que nous possédons. Cascades est une entreprise qui laisse beaucoup de place à la créativité et à l’initiative, ce qui nous permet de progresser dans un environnement de travail très stimulant. »

Articles connexes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Connectez-vous en tant que:

Facebook