Un Noël avec des cadeaux dont on a réellement besoin

 

« Avant, on travaillait pour s’acheter ce dont on avait besoin. Aujourd’hui, on travaille pour s’acheter ce que l’on veut ». Voici les mots de David Suzuki prononcés lors d’un récent événement que Cascades organisait cet automne avec la Fondation David Suzuki à Toronto.

Avec la venue du temps des Fêtes, je trouvais cette phrase à propos parce que soudainement, on veut plein de choses, ou soudainement, on se crée plein de besoins pour répondre aux impératifs que cette période de l’année entraîne avec elle : donner et recevoir des cadeaux! On s’entend pour dire que donner et recevoir, c’est génial, ça fait partie de la magie de cette période de l’année, mais a-t-on vraiment besoin de se créer autant de besoins? Même les enfants sont embarqués dans la frénésie de la consommation, ou plutôt, de la surconsommation; nous le faisons souvent sans nous en rendre compte.

Lire la suite…

 

Imprimer Imprimer
À propos de l'auteur
Marie-Eve Chapdelaine

Marie-Eve Chapdelaine est spécialiste en développement durable et œuvre au sein de Cascades depuis 2006. Elle s’intéresse particulièrement à la sensibilisation de la population et à l’évolution des comportements face aux enjeux environnementaux et sociaux. De par son rôle chez Cascades et son expertise du sujet, Marie-Eve informe, oriente et accompagne ses collègues afin que l’entreprise maintienne sa position de leader en matière de développement durable. Elle a décroché un premier diplôme universitaire en communication publique à l'Université Laval et poursuit actuellement sa formation à la maîtrise en environnement à l'Université de Sherbrooke. « J'ai toujours eu un grand intérêt pour la cause environnementale, mais aussi pour les enjeux sociaux. Le développement durable permet de suivre les deux milieux à la fois. Que demander de plus que de travailler pour Cascades, une entreprise phare en la matière qui est ouverte à mettre en place une multitude de mesures pour améliorer ses performances et maintenir son leadership. » Enfin, parce qu'elle croit que chaque citoyen a le devoir de faire avancer son milieu de vie, Marie-Eve a aussi à cœur de s’impliquer socialement, ce qui l’amène à siéger à plusieurs conseils d’administration et comités sectoriels.

Articles connexes
3 commentaires
  1. Yves Lévesque at 2:20

    Ta réflexion et l’exercice que tu as effectué est excellent. Il serait intéressant de sonder les parents de ces élèves sur les mêmes sujets et je suis convaincu qu’une large proportion croit que leur enfant préfère le cadeau matériel.

    Ça va prendre toute une génération pour changer les tendances, pourquoi ne pas commencer par la nôtre?

    Yves

  2. Marie-Pierer Hulot at 10:11

    Très bel article ma belle Marie-Eve! Je te félicite d’enseigner à tes enfants ce qu’est l’essentiel et de semer autour de toi l’art de la richesse du cœur.
    Tu es vraiment une belle personne.
    Passes de belles fêtes avec ceux que tu aimes.
    Bien cordialement,
    Marie-Pierre Hulot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Connectez-vous en tant que:

Facebook