Cascadeuse en vedette : Émilie Allen

Cascades_emilie_Allen_2007_

 

Cascades c’est près de 11 000 femmes et hommes travaillant dans plus de 90 unités d’exploitation situées en Amérique du Nord et en Europe. Parmi tous ces Cascadeurs, on trouve des gens aux personnalités et aux profils tous plus différents les uns que les autres : des mères de famille, des jeunes professionnels, de grands sportifs, etc. Ce mois-ci, dans le cadre de la Journée de la femme, notre équipe a choisi de mettre en lumière Émilie Allen, directrice générale de Cascades Sonoco, une coentreprise de Cascades.

Nous avons réalisé une courte entrevue avec Émilie. Apprenez-en un peu plus sur cette Cascadeuse inspirante!

 

Cascades : Émilie, quelle est ta formation?

Émilie : J’ai un DEC en musique et un BAC en génie chimique de l’Université Laval.

 

Cascades : Quel a été ton parcours professionnel jusqu’à maintenant?

Émilie : J’ai débuté ma carrière comme chargée de projet en efficacité énergétique chez Cascades Ingénierie et projets à la fin de mes études, en 2002. En 2005, j’ai eu mon premier enfant. Durant mon congé de maternité, j’ai vu un poste de superviseur de production à Norampac Kingsey Falls. J’avais envie d’aller travailler en usine. J’ai posé ma candidature, et j’ai obtenu le poste! Puis, en 2008, je recherchais une expérience de direction. J’ai donc postulé comme directrice du Groupe Énergie. Je voulais voir comment j’allais réagir à la pression, et j’ai beaucoup appris! Entre temps, j’ai eu mon 2e enfant. On m’a ensuite confié le poste de directrice corporative en énergie. En 2012, j’ai eu mon 3e enfant. Durant mon congé de maternité, j’ai postulé pour un poste de directrice d’usine. Je suis alors devenue directrice de l’usine Cascades-Sonoco division Kingsey Falls. Finalement, en octobre 2016, on m’a nommée directrice générale pour Cascades Sonoco.

 

Cascades : En quoi consiste ton travail comme directrice générale?

Émilie : Actuellement, je supervise 4 usines (Kingsey Falls, Birmingham en Alabama, Tacoma dans l’état de Washington et Berthierville). Mon rôle est de m’assurer de la profitabilité des usines et des meilleurs coûts d’opération. Je dirige le développement à long terme et le plan stratégique de mes usines. Je dois aussi m’assurer que les projets et les objectifs de Cascades sont implantés et respectés dans celles-ci.

 

Cascades : Comment as-tu fait ta place au sein d’un milieu d’hommes?

Émilie : Je suis restée naturelle, tout simplement. Je n’ai pas eu l’impression d’avoir volontairement fait quoi que ce soit. Depuis aussi longtemps que je me souvienne, j’ai toujours préféré les activités non traditionnellement féminines. À 6 ans, je demandais des Tonkas en cadeau de Noël! J’ai toujours été intéressée par le baseball et le hockey. Je viens d’une famille de 4 filles, et je suis la « tomboy » du groupe! Mon choix de me diriger en ingénierie et de travailler en usine m’a amené à collaborer avec des gars, j’ai toujours baigné dans ce milieu.

 

Cascades : Quels conseils donnerais-tu à une jeune fille qui est attirée par le monde de l’ingénierie?

Émilie : Rester soi-même. Je suis une fille sensible et émotive, même si je travaille avec une gang de gars!

 

Cascades : Quel est ton prochain objectif professionnel? Où te vois-tu dans 5 ou 10 ans?

Émilie : Je ne convoite pas de poste en particulier. J’aimerais être plus mature, plus performante, avoir une meilleure connaissance de l’entreprise pour pourvoir influencer les choses de la bonne façon, pour que Cascades prenne les bonnes décisions. Je veux faire de mon mieux, tous simplement.

 

Cascades : Et la famille dans tout ça? Comment arrives-tu à gérer travail et famille?

Émilie : Ça demande des efforts, c’est certain. J’ai la chance que mon chum soit travailleur autonome à la maison, mais malgré ça, c’est tout un casse-tête. Mon plus vieux est maintenant assez âgé pour garder les plus jeunes, ça aide! On a aussi de bons amis et de bons voisins qui nous donnent un coup de main!

 

Cascades : Quels sont tes passions et tes loisirs?

Émilie : Je fais de la course à pied. J’essaie de faire du sport, parce que c’est important pour moi et parce que plus les responsabilités sont élevées, plus j’ai besoin de concentration. Le sport aide beaucoup. J’ai toujours la passion pour la musique, le piano et la flûte traversière. Je n’en fais pas aussi souvent que j’aimerais!

 

Cascades : Pour toi, être Cascadeur c’est :

Émilie : Faire partie d’une équipe, d’une grande famille. Dès mon arrivée, j’ai noué de grandes amitiés. Je travaille comme si l’entreprise m’appartenait. Les valeurs de Cascades sont aussi les miennes.

 

Cascades : Comme nos Cascadeurs ont pour la plupart la fibre écologique, mais qu’il n’y a personne de parfait…Quelle serait ta confession environnementale?

Émilie : Je me considère super écolo dans la vie. Je composte, je récupère, je répare les vêtements de mes enfants. C’est vraiment important pour moi. En travaillant en efficacité énergétique, j’avais vraiment l’impression de faire une différence pour l’environnement. En contrepartie, je dis souvent à mon chum « va mettre une buche dans le poêle, je suis gelée! » Je suis frileuse, j’ai toujours froid! 🙂

 

Imprimer Imprimer
À propos de l'auteur
Anne-Marie Gingras

Anne-Marie est conseillère en communication chez Cascades depuis 2011 et maintenant gestionnaire de communauté. Elle a obtenu un baccalauréat en communication publique de l'Université Laval ainsi qu'un certificat en marketing de l'Université de Trois-Rivières. Ses tâches de gestionnaire de communauté l’amènent constamment à partager auprès du grand public les innovations de l’entreprise et l’implication de celle-ci dans les collectivités où elle est établie. « Je suis très heureuse d’avoir la chance de travailler pour une entreprise responsable, humaine et transparente. C’est une grande source de fierté! Les médias sociaux nous permettent maintenant d’interagir avec la population et c’est un contact privilégié que nous possédons. Cascades est une entreprise qui laisse beaucoup de place à la créativité et à l’initiative, ce qui nous permet de progresser dans un environnement de travail très stimulant. »

Articles connexes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Connectez-vous en tant que:

Facebook