- Blogue Cascades - https://blogue.cascades.com -

Une démarche de développement durable en toute transparence

En matière de développement durable, une entreprise doit d'abord se comparer à elle-même.

La « reddition de compte » n’est pas un terme nouveau ou un concept au goût du jour dans l’univers financier. À l’instar d’un gouvernement qui doit dire ce qu’il fait avec les fonds publics à sa population, toute entreprise listée en bourse doit rendre des comptes. Maintenant, pour les entreprises qui s’inscrivent dans une démarche de développement durable, il n’y a pas de règlement proprement dit qui oblige de divulguer de l’information. Mais pour nous, chez Cascades, cela va de soi qu’il faut le faire. L’action prouve le sérieux de la démarche et démontre toute la considération envers les parties prenantes.

 

En fait, si vous voulez mon avis, la reddition de compte c’est l’une des parties les plus intéressantes du développement durable, donc de mon travail actuel. Au moment où sont écrites ces lignes, nous sommes, chez Cascades, au beau milieu du processus visant à recueillir tous les résultats de l’année 2011. Et je peux vous dire qu’il y en a des gens qui calculent actuellement. Plus que d’habitude!

 

Pourquoi? Parce que c’est la première année que nous publierons les résultats des 18 objectifs (indicateurs de performance) qui composent notre Plan de développement durable 2010-2012. Notre plan a été rendu public au début de 2011, légèrement en retard selon nos échéanciers.

 

Quoi qu’il en soit, ce retard ne nous a pas empêchés de travailler et de déployer des efforts visant l’atteinte de nos objectifs. L’année 2011 a été bien remplie et il reste encore beaucoup à faire. Je peux toutefois affirmer, d’ores et déjà, que nous avons été ambitieux. C’est en ayant les deux pieds dedans qu’on réalise l’ampleur du travail que nous nous sommes imposés. Cela dit, nous gardons le cap et nous dévoilerons sous peu où nous en sommes à mi-parcours.

 

Autant la reddition de compte est excitante pour des personnes comme moi en charge de la responsabilité sociale d’entreprise chez Cascades, autant c’est ce que redoutent certaines autres. Que penseront les gens si nos objectifs ne sont pas atteints?

 

Je suis de celles qui croient que tous les efforts sont valables et que toutes les initiatives pour faire avancer nos façons de faire sont louables. Maintenant, il y a des enjeux que nous contrôlons, d’autres moins. L’important, c’est de faire de notre mieux dans le contexte dans lequel nous évoluons et, surtout, d’expliquer la cause des écarts.

 

J’entends aussi des inquiétudes par rapport aux données de la compétition. Qu’arrivera-t-il si une entreprise concurrente déclare un résultat meilleur que le nôtre? Je réponds qu’il est nécessaire de se comparer par rapport à nous-mêmes. Si une entreprise s’est traînée les pieds pendant plusieurs années et qu’elle décide tout bonnement de s’améliorer, ses chances de succès sont évidemment plus grandes et ses résultats paraîtront meilleurs.

 

Établir une liste d’indicateurs de performance est un processus complexe, qui, pour l’instant, est du ressort de chaque entreprise. Tant qu’il n’existera pas de standard d’indicateurs par secteur d’activités ou type d’industrie, la comparaison avec la compétition sera futile. Ce que toutes les entreprises devraient viser après tout, c’est l’amélioration de leurs propres résultats.

 

D’ici quelques semaines, nous vous communiquerons nos chiffres, en toute transparence. Puisque nous sommes à mi-chemin de notre plan stratégique 2010-2012, nous ne produirons pas de rapport sur le développement durable, mais plutôt un encart sommaire qui sera inséré dans notre rapport financier.

 

Tous ces chiffres seront bien évidemment communiqués à nos employés par l’entremise de nos différents canaux d’information internes et accessibles sur notre site internet.

 

Voilà pour la démarche Cascades. Maintenant, comment percevez-vous les entreprises nord américaines? Sont-elles assez transparentes?