- Blogue Cascades - https://blogue.cascades.com -

Cascades adopte une formule de financement innovatrice en matière d’efficacité énergétique

L'équipe du Groupe d’intervention en énergie de Cascades (GIE)

.

Avant d’entrer dans le vif du sujet, revenons en 1997, l’année où Cascades a créé le Groupe d’intervention en énergie de Cascades (GIE). Qu’est-ce que le GIE? Il s’agit d’une unité d’affaires de notre entreprise, spécialisée en efficacité énergétique. Elle aide toutes les divisions de Cascades à réduire leur consommation d’énergie.

De 1997 à 2003, le GIE avait pour mission de réaliser des études pour le compte des unités de Cascades, pour ensuite suggérer des modifications venant améliorer leur performance en matière d’efficacité énergétique. Les divisions présentaient ensuite ces propositions à la haute direction pour l’approbation du financement des projets. L’enjeu : ces initiatives étaient en compétition avec notamment les projets de développement des divisions. Ainsi, très peu de projets d’économie d’énergie finissaient par être mis de l’avant. C’est alors qu’en 2004, avec l’appui de la haute direction, le GIE a lancé le fond d’Investissement en Efficacité Énergétique (le FONDS) un processus tout à fait novateur qui a concrétisé et dynamisé le travail du GIE. Comment? En lui permettant de financer directement les projets d’économie d’énergie sans utiliser le chemin traditionnel de demande de financement.

.
Comment fonctionne le FONDS?

Lorsqu’un projet de réduction énergétique est identifié, par une usine et par le GIE, comme ayant un bon potentiel de réduction avec un retour sur investissement à l’intérieur de 3 ans (ceci peut aller jusqu’à 5 ans pour de nouvelles technologies), il est présenté à la haute direction à l’intérieur d’un délai d’un mois. Après son approbation vient la signature du contrat. Même s’il s’agit d’un contrat entre deux divisions de Cascades, il est important de prendre le temps de bien définir le projet : le calcul des coûts et des économies, les subventions admissibles ainsi que la façon de mesurer les économies. Cette analyse servira à établir le montant mensuel de remboursement du projet. Du montant mensuel d’économies d’énergie réalisées, 20 % est conservé par l’usine et 80 % retourne au FONDS, pour le remboursement du capital investi. Il s’agit d’un incitatif non-négligeable pour l’usine : elle ne débourse aucune somme et bénéficie de 20 % des économies générées.

Une fois le contrat signé s’ensuit le processus normal de réalisation du projet. Le délai s’échelonne sur quelques semaines ou quelques mois, selon l’ampleur du projet. À titre comparatif, avant la création du FONDS en 2004, le délai de réalisation des projets qui suivaient le chemin traditionnel de demande de financement pouvait s’étirer sur deux ans…

De plus, pour éviter que nos usines aient à assumer les fluctuations importantes du prix de l’énergie, le remboursement du projet est établi en fonction du prix réel. Ainsi, si le prix baisse, le FONDS se rembourse moins vite, et vice versa si le prix monte. Dans ce cas, si l’usine veut bénéficier de la totalité des économies générées par le projet, elle peut racheter le projet après un minimum d’un an d’opération, et ce à un coût déprécié de 10 % par année d’opération.

.

Le FONDS, qu’est-ce que ça rapporte finalement?

Depuis 2004, Le FONDS a permis de financer plus de 200 projets qui, ensembles, ont entrainé des économies d’énergie pour Cascades qui s’élèveront à 61 millions de dollars en 2014, soit après 10 ans d’exploitation.

Parmi ces 200 projets, combien auraient vu le jour sans le FONDS? Si l’on se fie à la tendance qui prévalait avant 2004, c’est probablement autour de 20 projets seulement. Ce succès nous motive à imaginer ce qui peut encore être fait dans le futur, tant pour l’environnement que pour contribuer à la viabilité de Cascades!

.