- Blogue Cascades - https://blogue.cascades.com -

Cascadeur en vedette : Maximilien Besner, assistant-contrôleur

Maximilien Besner, assistant-contrôleur chez Norampac, une division de Cascades.

 

Cascades c’est près de 11 000 femmes et hommes travaillant dans plus de 90 unités d’exploitation situées en Amérique du Nord et en Europe. Parmi tous ces Cascadeurs, on trouve des gens aux personnalités et aux profils tous plus différents les uns que les autres : des mères de famille, des jeunes professionnels, des sportifs, etc. Ce mois-ci, notre équipe a choisi de mettre en lumière Maximilien Besner, assistant-contrôleur à Norampac, une division de Cascades.

Maximilien célèbre tout juste son premier anniversaire comme Cascadeur. Originaire de Marieville, en Montérégie, le jeune homme de 25 ans est diplômé du HEC en Administration, profil comptabilité.

Pourrais-tu décrire une journée de travail dans la vie d’un assistant-contrôleur?

Mon travail est très stimulant étant donné qu’il comporte plusieurs tâches différentes d’un jour à l’autre. Toutefois, on peut y observer un cycle récurent chaque mois. Il y a les fins de mois, les rapports, les analyses, les projets variés, entre autres, pour mettre en place des nouveaux processus de paiement, les suivis auprès de clients, etc.

 –

Quels sont tes loisirs, tes passions?

Beaucoup de sport! Le vélo, le soccer, la course à pied sont des sports que je pratique régulièrement. J’aime lire et regarder le sport à la télé, que ce soit le Tour de France, le Super Bowl ou le hockey.

Tu participes au Grand Défi Pierre Lavoie, c’est ta première expérience?

En 2014, j’ai participé au défi et j’ai fait la boucle, c’est 135 km. Cette année, ce sera le défi au complet, 1000 km en 4 jours. Nous sommes une équipe de 5 cyclistes de Norampac – St-Bruno. L’entraînement est déjà commencé!

Tes aspirations chez Cascades?

Je suis prêt à évoluer en même temps que le changement! Je suis très ouvert à toutes les occasions qui pourront se présenter à moi chez Norampac, que ce soit en finance ou dans un autre secteur de l’entreprise.

Quel est l’objet le plus bizarre que l’on retrouve dans ton bureau?

Des grands livres écrits à la main datant de 1978!

Comme nos Cascadeurs ont pour la plupart la fibre écologique, mais qu’il n’y a personne de parfait… Quelle serait ta confession environnementale? On jase, là.

Étant nouvellement banlieusard, j’ai une cour d’entrée à déneiger… et une souffleuse. Ce n’est pas très écolo! Je prévois toutefois opter pour un mode de déneigement plus responsable l’an prochain.